Nous avons actuellement plus de 70 visiteurs connectés sur nos sites (dont 23 sur generationmp3.com - 41 sur le forum)

Écrit par
Greg T.

A quoi pourrait bien ressembler l’iPhone Killer de Nok…

Lundi 15 octobre 2007 à 21:27 | Dans la catégorie Tribune libre
iPhone Nokia, comme de nombreux autres constructeurs, prépare sa riposte à l’iPhone d’Apple. Aucune info n’a encore filtré à l’exception d’une courte vidéo montrant un appareil avec une interface proche de celle d’Apple avec notamment un capteur d’inclinaison. Le modèle de Nokia devrait arriver sur le marché dans un peu moins de 6 mois apparemment. Mais à quoi pourrait-il bien ressembler ?

Voici mon avis personnel basé sur les dernières infos communiquées par Nokia récemment au cours de différentes conférences.
Un smartphone ouvert
Si l’iPhone est un produit fermé, le modèle de Nokia sera lui ouvert et permettra l’ajout d’applications faites par des tiers. Nokia commercialise bon nombre de smartphones ouverts. De plus, avec la campagne de publicité lancée aux Etats-Unis se moquant ouvertement de la fermeture de l’iPhone aux applications tierces, il ne peut en être autrement.

Basé sur Symbian et S60
Côté OS, il tournera vraisemblablement avec le système d’exploitation Symbian et l’interface graphique S60. Ce couple est utilisé depuis fort longtemps par Nokia, il n’y a aucune raison que cela change. D’autant plus qu’une version tactile de l’interface est dans les cartons. Car bien sûr, l’écran sera forcément tactile et ce sera une première pour Nokia (à l’exception de ses tablettes N770 et N800).

Autre argument en faveur de l’interface S60, Nokia a dévoilé il y a peu le Web Runtime Toolkit qui permettra d’exécuter des widgets depuis un smartphone et ce Web Runtime Toolkit tourne justement sous l’interface S60.

Avec des widgets
Nokia proposera donc des widgets 2.0 comme le fait Apple. D’ailleurs, des documents commencent à apparaître sur le site de Nokia réservé aux développeurs ce qui permet de se faire une idée partielle de ce que l’on retrouvera sur le futur smartphone.

Exemples de widgets
Nokia Widgets


Les widgets ne nécessiteront pas obligatoirement une connexion data pour fonctionner, contrairement à l’iPhone. Un mode déconnecté sera possible même si cela réduit les possibilités. Les mises à jour pourront se faire vie le réseau ou en téléchargeant directement les données sur le smartphone depuis un ordinateur par exemple. Elles seront installées physiquement sur le smartphone. Il ne s’agira pas de se connecter à distance à un site web pour les lancer.

Les widgets seront donc intégrées pleinement dans le smartphone comme les applications natives. Elles apparaîtront dans les menus comme les applications traditionnelles avec une icône par widget et la possibilité de leur assigner des touches de raccourcis. Elles seront gérées exactement comme n’importe quelle application S60.

L’exécution des widgets se fera en dehors du navigateur web. Plusieurs widgets pourront être lancées simultanément, le nombre maximum dépendra des caractéristiques techniques du smartphone et une seule sera visible à l’écran simultanément.

Navigateur web, Flash et Java
Le navigateur web sera celui déjà lancé par Nokia il y a plusieurs mois et basé sur le navigateur open-source WebKit qui est également celui utilisé par le navigateur Safari de l’iPhone.

Si l’iPhone ne supporte ni le Flash ni le Java, il ne fait aucun doute que le modèle de Nokia le permettra avec même éventuellement le support de la version 3 de Flash Lite annoncée récemment.

Et encore?
Concernant les autres caractéristiques, Nokia ne peut que capitaliser sur son expérience notamment avec ses récents N95 et N95 8Go et tirer profit des failles de l’iPhone. Le modèle de Nokia devrait donc proposer :
  • La 3G et sûrement la 3G+
  • Le Bluetooth stéreo
  • Un GPS intégré. C’est un reproche que l’on fait fréquemment à l’iPhone surtout avec Google Maps d’intégré. De plus, Nokia fait du GPS son fer de lance pour 2008, de nombreux terminaux en seront équipés d’origine. Cet iPhone-Like semble donc bien placé. Dans ce cas, le logiciel de navigation serait donc Nokia Maps.
  • Terminal multimédia et grand public par excellence, il proposera l’accès au portail Ovi de Nokia et notamment à la nouvelle plate-forme n-Gage et au Nokia Music Store
  • Une mémoire embarquée de 8Go à l’image de l’iPhone ou du nouveau N95. En dessous, c’est difficilement imaginable surtout quand Jobs a abandonné son modèle d’entrée de gamme. A moins de proposer deux éditions dont une qui serait moins chère et permettrait de cibler les clients qui ne veulent ou ne peuvent pas payer au moins 400€ pour un smartphone. Si Apple maintient volontairement un prix élevé et fait de l’élitisme, Nokia n’y est pas contraint. Proposer deux versions pourrait donc être un bon coup à jouer.

Et pour l’écran ?
Point de salut en dessous de 2,8″ et encore c’est très petit pour un modèle à écran tactile qui plus est quand Apple propose un grand écran. Pour la résolution, le QVGA (320×240 pixels) est le minimum acceptable, mais il faudrait une résolution plus élevée à mon avis.

On devrait donc avoir un écran de plus de 3″ et avec une résolution plus élevée que le QVGA. Le E70 offre une résolution de 352 x 416 pixels ce qui est un bon compromis à mons avis.

Avec ou sans clavier ?
Le modèle de Nokia proposera-t-il un clavier ? Jusqu’à présent, cela a toujours été le cas en l’absence d’écran tactile. Personnellement je verrais bien un écran coulissant un peu dans le style du Touch Dual de HTC si cela ne pèse pas trop sur le poids et sur l’épaisseur.

Et le prix ?
Vu le prix du N95, il ne fait aucun doute que ce smartphone devrait être aussi cher que les deux versions du N95 donc vraisemblablement autour de 800 euros en version nue ce qui le ramènerait aux alentours de 400/450 euros avec une subvention opérateur soit le même prix que l’iPhone en France apparemment. Une seconde version d’entrée de gamme proposée à 299 euros en pack opérateur pourrait être judicieux comme je l’évoquais précédemment.

Chez quels opérateurs ?
Si Orange commercialise l’iPhone, il est fort peu probable qu’il propose également le modèle de Nokia car outre qu’il faille rentabiliser l’exploitation de l’iPhone pour éponger l’appétit de Jobs, je vois mal comment ce dernier pourrait laisser Orange proposer un modèle trop proche du sien.

SFR serait bien placé pour s’opposer au couple Orange/Apple.

Voilà pour mon avis personnel sur ce que pourrait être l’iPhone killer de Nokia. Il ne reste plus qu’à attendre un peu pour voir si je m’approche ou non de la vérité.

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

- Devenir membre



 
 
   
Fermer
Envoyez le par e-mail